En tête UFC Que Choisir de l'Ardèche

Contacts Ardèche

Association Locale de l'Union Fédérale des Consommateurs Que Choisir


Siège: Place de la Gare - 07200 AUBENAS - Tel : 04 75 39 20 44 - Email : contact@ardeche.ufcquechoisir.fr

Accueil > Information > Vie sociale et Services :

Pensions de retraite: C’est enfin possible de les demander en ligne

Il aura fallu quelques années pour y parvenir mais cette fois, c’est fait ! Depuis quelques jours, les personnes qui souhaitent obtenir l’ensemble de leurs pensions de retraite, tous régimes confondus, peuvent le faire en une seule fois, de façon simple et sécurisée. L’avantage de ce nouveau dispositif ? Ne plus avoir à multiplier les démarches auprès de chaque régime de retraite comme cela était le cas jusqu’à présent.


La mise en place de ce nouveau service est une réelle simplification pour tous les futurs retraités. Jusqu’à présent, pour demander sa retraite en ligne, plusieurs étapes étaient nécessaires. Un salarié du secteur privé qui avait également travaillé quelques années pour la fonction publique sans être titularisé par exemple, devait ainsi créer trois espaces personnels différents sur ses actuels et anciens régimes de retraite pour bénéficier de toutes ses pensions de retraite : sur Lassuranceretraite.fr pour sa pension de base de salarié et d’agent contractuel, sur l'Agirc-arrco.fr pour sa pension complémentaire de salarié et sur Ircantec.retraites.fr pour sa retraite complémentaire publique. S’il le souhaitait, il pouvait aussi choisir de se rendre dans les différents points d’accueil de ces trois régimes de retraite pour faire valoir ses droits.

Concrètement, comment procéder?



Désormais, plus rien de tout cela : pour bénéficier de toutes ses pensions, tous régimes confondus, il suffit de créer son « compte retraite individuel » sur Info-retraite.fr et de se connecter avec France Connect comme cela est le cas par exemple avec le site Ameli.fr ou avec Impots.gouv.fr. Cette nouvelle démarche vaut pour la quasi-totalité des 42 régimes que compte l’actuel système de retraite. Seuls 7 sont absents pour le moment de ce dispositif : les 4 régimes de retraite des parlementaires et de leurs assistants, le régime de retraite du Conseil économique social et environnemental, celui des allocations viagères des gérants de débit de tabac ainsi que le régime temporaire de retraite des enseignants du privé.

Prendre systématiquement les devants



Pour que cette démarche aboutisse en temps et en heure, il faut d’abord avoir atteint l’âge légal (62 ans) ou l’âge minimal d’ouverture de ses droits qui est par exemple de 60 ans pour les personnes qui peuvent s’inscrire dans le dispositif carrière longue. Il faut également effectuer sa demande de retraite non pas à la dernière minute, mais 4 à 6 mois environ avant la date d’effet souhaitée pour le premier versement des pensions. Les futurs retraités de l’éducation nationale, ceux de la fonction publique au sens large et ceux de la Banque de France ou des Industries électriques et gazières doivent toutefois s’y prendre encore un peu plus en amont : respectivement de 6 à 18 mois, 6 à 9 mois ou encore 12 mois avant.

Oser les vérifications



Avant toute demande de retraite en ligne, il est prudent d’éditer son relevé de carrière et le vérifier consciencieusement. En cas d’erreurs ou d’oublis, il est nécessaire de les faire corriger sans tarder, en téléchargeant les copies ou les PDF des justificatifs nécessaires (bulletins de salaires, copie du livret de famille pour bénéficier d’une majoration de pension pour enfants, etc.). En revanche, si le relevé de carrière et l’estimation indicative globale (à télécharger également sur Info-retraite.fr) sont complets, et si les informations personnelles vous concernant le sont aussi (date de naissance…), inutile d’attendre : une fois lancée, votre demande de retraite sera communiquée et traitée par tous les régimes auxquels vous avez été affilié. Par la suite (comptez 2 à 3 mois) vous recevrez par courrier une notification vous informant du montant de chaque pension.

Pour presque toutes les demandes de retraite…



Dans sa première version, ce service prend en compte « 95 % des demandes » selon l’Union retraite, le groupement d’intérêt public qui réunit 35 organismes de retraite de base et complémentaire. De ce fait, aujourd’hui, les demandes de retraite progressive (possible dès 60 ans sous certaines conditions), de retraite au titre du handicap, de retraite pour pénibilité ou les préretraites amiante doivent encore être effectuées, régime par régime, et de préférence sur rendez-vous, compte tenu de la plus forte complexité de ces dispositifs. Il en va de même pour les professionnels libéraux qui souhaitent liquider leurs différentes pensions à des dates échelonnées, du fait d’un âge de taux plein souvent plus tardif (65 ou 67 ans parfois) dans leurs régimes complémentaires respectifs.

Une montée en charge attendue



Enfin, les demandes de pension de réversion (4,4 millions de personnes en percevaient une, fin 2016) sont pour le moment aussi exclues de ce dispositif et aucune échéance n’a été fixée quant à cette faisabilité. Pour cette première année, l’Union retraite espère une montée en charge des demandes de retraite en ligne, avec un objectif : atteindre le cap des 120 000 demandes en ligne d’ici à la fin de l’année. Sachant qu’en 2016, pas moins de 795 000 personnes, tous régimes confondus, ont demandé à faire valoir leurs pensions de droit direct (1), cela représenterait tout de même 20 %.



(1) Source : Les retraités et les retraites, DREES, édition 2018.



Source: UFC Que Choisir en ligne . Publié le: 21/03/2019
Roselyne Poznanski


Pied de page - UFC Que Choisir de l'Ardèche

Haut de page | Accueil | UFC Que Choisir de l'Ardèche | Mentions légales | Plan du site
Site de l'union fédérale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir - Association de consommateurs
Site de l'union régionale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir Rhône Alpes